Au détour du monde : San Francisco

Il ne vous faudra pas longtemps pour tomber sous le charme de cette ville, comme le chante notre bon vieux «Maxime Le Forestier» : «SAN FRANCISCO» reste une des villes où il fait bon vivre.

Malgré une augmentation importante d’«Homeless»  et d’une fuite de pas mal de «Junkies»… merci les surprimes!!… l’ambiance reste toujours aussi particulière, ce mixte européen et américain fait qu’il nous est très facile pour nous, bon Français de base d’évoluer tranquillement dans cette ville.

Mon tour habituel : Départ de l’hôtel vers 10h précédé d’un bon pdj de lard, ensuite direction vers le premier quartier hippie de la Californie (voir photos) si vous voulez gouter de la bonne «Grass» californienne et bien vous y êtes. Vous trouverez également tout ou presque en matière de music, de la B.O en passant par du rock sans oublier un bel étalage de music progressive, si cela vous tente de vous faire tatouer le cul ou le biceps pour ceux qui en ont !! et bien je pense que ça peut se faire.

Notre rue se termine par un parc et attention s’il vous plait pas n’importe lequel, «The Golden Gate Park» là où les américains sont fort, c’est que tous ces parcs de «Frisco» sont entretenus, on peut y lire tranquillement allongé sur l’ herbe, les enfants peuvent y jouer et des concerts en plein air s’y déroulent, Bref tout ce que l’on peut pas faire chez nous mais surtout qu’il est difficile de mettre en place.

Donc en remontant G.G.Park, vous trouverez sur votre chemin et spécialement si c’est dimanche, quelques expos de vielles voitures américaines toutes plus belles les unes que les autres.

Mais continuons notre chemin vers «Présidio Parc», de là vous aurez une des plus belles vues de la ville d’un coté the «Golden Gate Bridge» et de l’autre tout le «Financial District» avec ses buildings et son Majestic Skyline.

Etant donné que rien n’est plat dans cette ville, je vous invite vivement a sauter dans un cab pour vous mener directement au port, lieu d’embarcation vers «Alcatraz» ( A faire mais rien d’extraordinaire).

Vous pourrez également profiter du départ du «Cable Car» et pour ceux qui se reconnaîtront ils pourront observer des phoques allongés sur les pontons prêt à chanter et à jouer pour le bon plaisir des touristes.

La fatigue (9h de décalage ! Et oui!), le froid tout cela nous rappelle que nous nous trouvons devant l’océan Pacific et qu’il est l’heure d’aller se jeter une première bonne «Binche» dans un rade du coin. Pour votre retour à l’hôtel la ligne direct du «Cable Car», est parfaite d’un coté, vous aurez le plaisir de voyager en plein air et de l’autre c’est quand même culte de poser son cul sur cet engin mi train mi bagnole.

Pour ce qui est de votre soirée… Attention!! ici çà ne rigole pas, le quartier Castro vous attend les bras ouvert (il n’y a pas que lui) c’est vrai il faut quand même le dire S.F est la capitale américaine des tatas pardons des homosexuels et ils ont cette faculté pour faire le fête qui est incroyable alors messieurs si cela vous tentent de sortir seul, n’oubliez pas votre caleçon en zinc ça peut servir… Sinon vous pourrez toujours trouver des restos sympas dans le quartier asiat, les citrons bossent H24 (GI’s enculés!!!)

Voilà la journée type d’un pauvre steward Air France à SF, qui j’espère vous retrouvera prochainement sur un vol en direction de SAN FRANCISCO.

Mesdames, messieurs, je vous rappelle qu’Air France pratique des tarifs très intéressants mais pour ceux qui ont les chocottes en zinc ça va être plus long !! Alors bon voyage à tous.

DB

Voir aussi :      Au dĂ©tour du monde : Le BrĂ©sil     Au dĂ©tour du monde : San Francisco     

Bookmark and Share